Noel en Provence

Modérateurs : Echevins, Auxiliaires

Avatar de l’utilisateur
Marti
BOURGMESTRE
BOURGMESTRE
Messages : 214
Inscription : 22 oct. 2016 20:21
Contact :

Noel en Provence

Message non lu par Marti » 09 déc. 2016 21:20

La Période Calendale en Provence
La Péridoe Calendale commence avec ce qu'on connaît en français par le terme de "l'avent" et se poursuit peu ou prou jusqu'à l'épiphanie (si l'on considère celle-ci en sa date originelle du 6 janvier)

tout d'abord la Sainte Barbe
(le 4 décembre)
Ce jour là il est de tradition dans les campagnes provençales ou l'on cultives des céréales de prendre 3 "siétons" (petites assiettes ou coupelle )
On disposait au fond une couche de coton imbibé d'eau puis dans chacune de ces coupelles on disposait sur le coton 3 céréales différentes
(on peut le faire simplement avec du blé ou des lentilles )
On recouvre ensuite de coton que l'on imbibe à nouveau d'eau (le coton doit être humide pas "trempé" !!)
Il vous faudra ensuite jusqu'au 25 décembre vous assurer que l'humidité reste suffisante c'est elle qui assure la germination des graines et vous montrera ainsi quelle sera la "pousse" de l'année à venir et d'après ces prémices quelle sera la récolte la meilleure

Les traditions se poursuivent vers le 20 décembre avec l'installation de la crèche puis le 24 décembre avec ce soir là
> Le Cacho fio ou benediction de la buche (en bois pas en pâtisserie)
le Gros souper Maigre
Les 13 desserts
La Messe de Minuit et la Cérémonie du Pastrage
~ Mestre Marti ~
Bourgmestre du VillageAmitié

Avatar de l’utilisateur
Marti
BOURGMESTRE
BOURGMESTRE
Messages : 214
Inscription : 22 oct. 2016 20:21
Contact :

Re: La Provence de quand j'étais "minot"

Message non lu par Marti » 10 déc. 2016 23:56

Vers le 20 Décembre faire la crèche

On dit souvent que une image vaut mieux que mille mots alors voici en images comment on peut faire une crèche

01creche.JPG
01 choisir l'emplacement
02creche.JPG
02 recouvrir de papier "rocher" (ou de mousse fraîche si vous êtes à la campagne)
03creche.JPG
03 poser ou créer la cabane (ou la grotte) qui abritera la scène de la nativité
04creche.JPG
04 ne pas oublier le moulin et le village
05creche.JPG
05 Poser les premiers santons dans la cabane ou la grotte qui abritent La Nativité
06creche.JPG
06 poser les autres santons devant la cabane/grotte et vers le village
07creche.JPG
07 poser les guirlandes lumineuses
08creche.JPG
08 tester l'éclairage
09creche.JPG
09 la crèche est (presque) finie car .
10creche.JPG
10/ l'Enfant Jésus ne sera mis que le 25 décembre (si possible à 00h00)
11creche.JPG
11/ et les rois mages le 6 janvier !!!
12creche.JPG
~ Mestre Marti ~
Bourgmestre du VillageAmitié

Avatar de l’utilisateur
Marti
BOURGMESTRE
BOURGMESTRE
Messages : 214
Inscription : 22 oct. 2016 20:21
Contact :

Re: La Provence de quand j'étais "minot"

Message non lu par Marti » 10 déc. 2016 23:58

Alors voici la suite de l'histoire des traditions calendales avec Le Cacho fio
ce soir du 24 décembre lorsqu'au mas tous les travaux seront finis le Papé (le grand-père) ou le plus vieux de la maisonnée ira avec le minot (le plus jeune garçon en age de marcher et parler) à la réserve de bois et prendra dans le tas une bûche qui avait été réservée pour ce jour là
c'est en principe une bûche provenant d'un arbre fruitier abattu dans l'année et assez grosse pour pouvroir bruler plusieurs jours (éventuellement jusqu'au 31 décembre)
l'ainé et le plus jeune ameneront ensemble cette bûche jusqu'à la cheminée ou il la poseront en avant
ensuite l'ainé prendra sur la table un verre qu'il remplira de vin (muscat en principe car c'est au moment de l'apéritif)
puis versant lentement le contenu du verre sur la bûche il prononcera la "bénédiction traditionnelle
Allegre !! Allegre mis enfans ame l'an que ven tout ven ben a l'an que ven et se li sian pas maï que li sigan pas mens
Allegresse mes enfants avec l'an nouveau (qui vient) tout vient bien !!
A l'an qui vient et que si nous ne sommes pas plus ne soyons pas moins
puis la bûche "sanctifiée" sera présentée à la flamme vive de la cheminée
cette courte cérémonie appelée "cacho fio" est suivie du "gros souper maigre"
~ Mestre Marti ~
Bourgmestre du VillageAmitié

Avatar de l’utilisateur
Marti
BOURGMESTRE
BOURGMESTRE
Messages : 214
Inscription : 22 oct. 2016 20:21
Contact :

Re: La Provence de quand j'étais "minot"

Message non lu par Marti » 21 déc. 2016 21:43

Le gros souper maigre
est appellé ainsi car il ne comprend aucun plat à base de viande
Il comence par une soupe à l'ail ou une soupe de poissons
se poursuit par un plat de légumes (j'ai connu personnellement les cardes en sauce blanche)
enfin un plat de poissons (j'ai connu le gratin d'épinards aux sardines)

et on finira avec "les 13 desserts"

Pour completer je dois préciser que "le grand repas de famille" avait lieu le 25 décembre à midi (le réveillon est une invention de "la société de consommation")
~ Mestre Marti ~
Bourgmestre du VillageAmitié

Avatar de l’utilisateur
Marti
BOURGMESTRE
BOURGMESTRE
Messages : 214
Inscription : 22 oct. 2016 20:21
Contact :

Re: La Provence de quand j'étais "minot"

Message non lu par Marti » 21 déc. 2016 23:45

Les 13 Desserts
dont le nombre fait référence à Jésus + les douze apôtres comprennent
la pompe à l'huile (pâte briochée + huile d'olive et grains d'anis ou fleur d'oranger)
nougat noir )représentent
nougat blanc ) les rois mages
noix ou noisettes )
raisins secs ))> appelés "4 mendiants" en référence aux ordres religieux
amandes ))> Carmes Franciscains Dominicains et Augustins
figues sèches )
pommes et/ou poires
oranges et ou mandarine
dattes (évocation de l'Orient ou se trouve Betlhéem)
pâtes de fruit/fruits confits/pate de coing
raisin blanc
Melon d'hiver (verdau)

Ils sont disposés sur une table (éventuellement roulante) qui devra rester garnie et accessible jusqu'au 31 décembre
dans certaines maisons le 1er janvier au matin on mangeait 12 grains de raisins à jeun (ca pouvait permettre de "faire fortune")
~ Mestre Marti ~
Bourgmestre du VillageAmitié

Avatar de l’utilisateur
Marti
BOURGMESTRE
BOURGMESTRE
Messages : 214
Inscription : 22 oct. 2016 20:21
Contact :

Re: Noel en Provence

Message non lu par Marti » 23 déc. 2016 23:10

Après "le gros souper maigre" et ses "13 desserts" il était temps d'aller à la Messe de Minuit
en dehors de son heure particulière cette messe était commune à toutes les autres si ce n'est qu'au fond de la chapelle (ou l'église) ou a l'extérieur on avait cru entendre quelques "bèèèè bèèèèè"
jusqu'au moment de la procession des offrandes
Juste un peu avant le/s berger/s présent/s dans l'assemblée s'étaient retirés pour aller vers le fond ou l'extérieur du bâtiment puis alors que l'assemblée ou la chorale entonait un chant comme "li pastouréou"(début de la 1ère vidéo ci-dessous) ou "pastre di moutagno" ou "pastres pastresso" les bergers remontaient l'allée centrale de l'église portant sur leurs épaules un agneau né de quelques jours
Bien souventt le prêtre célébrant bénissait simplement les agneaux comme toutes les autres offrandes mais quelque fois cette cérémonie appellée "Pastrage" se poursuivait par l'élévation (non pas du pain et du vin mais de l'agneau offert

Voici une vidéo avec l'une de ces célérbation du pastrage dans sa forme la plus "poussée" et pittoresque :
personnelement elle me touche beaucoup ainsi que le texte dit en Provencal (que je vous remet avec la tradution en Français après la vidéo)
"Agnèu de Diéu, Jèsu-Crist, Mestre dóu tèms e de l'istòri, vitimo inmoulado sus lou bos de la crous, vincèire esbléugissent de glòri dóu matin de Pasco, à l'ouro que nasquères demié nautre, sian pèr te lausa e te glourifica."

(Agneau de Dieu, Jésus-Christ, maître des temps et de l’histoire, victime immolée sur le bois de la croix, vainqueur éblouissant de gloire au matin de Pâques, à l’heure où tu nais parmi nous, nous venons te louer et te glorifier.
Le baïle-pastre se rend devant l'autel se tourne vers le Nord en levant l'Agneau)

"Te lausan Jèsu-Crist, Agnèu de Diéu, emé li pople de l'Uba . Siés tu lou boufe calourènt qu'escampiho d'en partout lou fiò regaudissènt de l'Evangèli."

(Nous te louons Jésus-Christ, Agneau de Dieu, avec les peuples du Nord. C’est toi le souffle chaleureux qui répands en tout-lieux le feu réjouissant de l’évangile.
Le baïle-pastre se tourne vers le sud en soulevant l'agneau)

"Te lausan Jèsu-Crist, Agnèu de Diéu, emé li pople dóu Miejour. Siés tu l'oumbrino refrescarello qu'apasimo e douno de soulas is ome asseda de justiço e de pas."

(Nous te louons, Jésus-Christ, Agneau de Dieu, avec les peuples du Midi. C’est toi l’ombre rafraîchissante qui apaise et soulage les hommes assoiffés de justice et de paix.
Le baïle-pastre se tourne vers l'ouest en soulevant l'agneau)

"Te lausan Jèsu-Crist, Agnèu de Diéu, emé li pople dóu Pounent. Siés tu le vido sèmpre renadivo qu'espelis dins li cor coume uno flour d'eternita."

(Nous te louons Jésus-Christ, Agneau de Dieu, avec les peuples d’Occident. C’est toi la vie sans cesse renaissante qui s’épanouit dans les cœurs comme une fleur d’éternité.
Le baïle-pastre se tourne vers l'Est en soulevant l'agneau)

"Te lausan Jèsu-Crist, Agnèu de Diéu emé li pople dóu Levant. Siés tu lou bèu soulèu de noste mounde qu'alargues en tòuti li resplendour de l'amour dóu Paire celestiau."

(Nous te louons Jésus-Christ, Agneau de Dieu avec les peuples d’Orient. C’est toi le beau soleil de notre monde qui répands sur tous les splendeurs de l’amour du Père du Ciel.
Le baïle-pastre va s'agenouiller devant l'Enfant-Jésus.)

"Siés benesi pér li siècle, Jèsu-Crist, Agnèu de l'eterno allianço que semenes i quatre cantoun de nosto terro lou perdoun e la fraternita universalo tre toun umble neissènço betelenènco.
A tu lausenjo e glòri aro e pèr l'eternita."

(Tu es béni dans les siècles, Jésus-Christ, Agneau de l’alliance éternelle. C’est toi qui sèmes au quatre coins de notre terre la pardon et la fraternité universelle, sitôt ton humble naissance à Bethléem.)
A toi louange et gloire maintenant et pour l’éternité.
Le baïle-pastre remet ensuite l'agneau à Joseph.)
à noter dans ce texte le lien entre Noel naissance de Jésus et Pâques sa mort sur la croix pour notre salut éternel et les renvois aux valeurs telles que le pardon la fraternité universelle entre "les peuples venant des 4 points cardinaux"

vous entendrez avec ce lien le chant "Pastre Dei Mountagno" (vous pardonnerez à la jeune Demoiselle le petit déraillement dans la mélodie!!)
~ Mestre Marti ~
Bourgmestre du VillageAmitié

Répondre

Revenir vers « La Provence de quand j'étais minot »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité